Rachid Ben Othman

Accueil » Religion » Henda Ayari: Mon histoire avec le voile

Henda Ayari: Mon histoire avec le voile

Archives

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Je suis une femme et j’assume ma féminité, je n’ai pas besoin du voile pour croire en Dieu ou pour pratiquer ma religion, et encore moins pour me faire respecter, je n’ai aucun problème relationnel avec la plupart des hommes, ils me respectent en général, car mon comportement suffit à me faire respecter des hommes, et à me protéger de certains hommes qui regardent la femme uniquement comme un objet sexuel. Je porte des vêtements pour cacher ma nudité, je suis une femme et j’aime me sentir féminine, j’ai besoin de me plaire à moi, j’apprends à m’aimer telle que je suis, je suis toujours en période de reconstruction, mais j’ai réussi à faire le plus difficile.

Un homme peut désirer une femme qui ne porte pas le voile tout comme il peut désirer une femme qui porte le voile, j’ai deja une grande expérience dans ce domaine. Je connais assez l’hypocrisie qui règne autour du voile, et des apparences pour savoir qu’une femme qui porte un voile n’est pas meilleure qu’une autre qui ne porte pas le voile.
Ce n’est pas la forme qui compte c’est le fond…

10580077_10208505860749842_518811926932716427_n

J’ai réalisé qu’un voile sur la tête n’est pas un gage de pudeur.
La pudeur c’est de se respecter soi même et d’avoir un comportement respectueux envers les autres, ne pas se mentir à soi-même et ne pas tromper les autres avec une apparence qui peut être trompeuse…
Contrairement à certaines personnes qui affirment mon manque de pudeur, et qui ont besoin de porter un voile pour se sentir bien, je n’ai pas besoin de porter un foulard sur la tête pour me sentir pudique…

Je suis toujours musulmane et je suis pratiquante, malgré le fait que je ne porte plus le voile, je ne suis pas parfaite et je ne dis pas que je détiens la vérité, mais j’ai trouvé la mienne, cela me suffit et j’ai décidé d’en parler, si mon histoire peut aider d’autres femmes, j’en serai heureuse et fière.
Je n’ai rien contre les femmes qui portent le voile mais je refuse que certaines se permettent de vouloir l’imposer aux autres, je ne dis pas aux femmes de retirer leur voile, contrairement à ce que disent certains esprits fermés, je conseille simplement aux femmes de vivre comme elles le souhaitent avec ou sans voile ça ne regarde qu’elles… Mais il faut que cela soit leur choix et en aucun cas le choix d’un autre, d’un mari, d’une famille, d’une communauté….Tout le monde devrait avoir le choix et pour cela il faut se sentir libre mais surtout en être capable…
Mon combat n’est pas contre le voile mais contre l’obscurantisme et la bêtise qui se propage dans les esprits autour du voile, contre ceux qui ont décidé de se servir de la religion et en particulier de l’islam pour dominer la femme.

Je ne déteste pas le voile, je déteste ce que les hommes en ont fait !
Contrairement à ce qu’on peut penser, j’aime toujours le voile. J’ai gardé tous les voiles que j’ai porté, je ne rejette pas le voile, mais je le vois différemment, j’en ai eu besoin à une période de ma vie, puis on m’a imposé une autre forme de voile, ce grand voile noir qui ressemblait aux barreaux d’une prison m’a emprisonné dans une vie ou je n’étais pas heureuse ni épanouie, je me sentais étouffée dans ce grand voile noir, je me sentais comme l’ombre de moi même… jusqu’au jour ou j’ai décidé de rejeter la domination et de dire non à la soumission, et oui à la liberté, ma liberté de femme !

12390853_10208459774437713_4988027467622269738_n

Maintenant je porte toujours mon voile mais seulement dans l’intimité, lorsque je prie Dieu, je porte le voile, mais je n’ai pas besoin de montrer au monde que je porte le voile, je n’ai pas besoin de garder ce voile pour me proteger du regard des hommes à l’extérieur.
Les hommes sont mes semblables, ils sont des êtres humains avec leurs faiblesses, tout comme moi, j’ai appris à connaitre ces hommes qui me faisaient si peur autrefois, je les considérais comme des pervers et même pire comme des animaux qui ne pensaient qu’à une chose : utiliser la femme pour satisfaire leurs besoins sexuels, c’est aussi pour cela que j’avais besoin de me cacher sous un grand voile noir, mais avec le temps et l’expérience j’ai appris à les connaitre et surtout à les comprendre, j’ai compris que tous les hommes sont différents, il n’y a pas de femmes victimes et d’hommes coupables, il y a des êtres humains avec leur qualités et leurs défauts, leurs forces et leurs faiblesses…
Heureusement tous les hommes ne voient pas la femme comme un objet qui sert à assouvir leurs désirs, un homme respecte une femme qui se respecte elle même et qui sait se faire respecter, peu importe la façon dont elle s’habille.

Je peux dire que j’étais sous influence mais qu’aujourd’hui je ne suis plus sous emprise. J’en suis sortie seule, grâce à Dieu et à la force que m’ont donné mes enfants et je suis fière d’être arriver jusque là.
Notre relation avec Dieu n’a pas besoin d’artifice, elle doit être intime et profonde et depuis que je ne porte plus le voile, je n’ai plus peur de Dieu bien au contraire je fais les choses par amour pour Dieu et ça change tout…
Être en relation avec Dieu ne veut pas dire se couper des hommes, bien au contraire…

Que la paix soit sur vous.

Henda Ayari

Publicités

6 commentaires

  1. alain dit :

    Très beau texte, rempli de sagesse et de vécu!!

  2. Ah si toutes les femmes forcees de porter le voile ,car la plupart helas le sont reellement,faisaient le meme raisonnement et adoptaient la meme demarche personnelle que Henda..elles ne pourraient que gagner en conscience et en maturite en assumant parfaitement mieux leur choix et leur liberte..une denree cherement acquise et qui plus est,est constamment menacee au sein une societe arabo-islamique emprisonnee dans les vieux carcans d une culture decadente et en butte aux mouvements obscurantistes et a la montee des forces reactionnaires et misogynes obstinees et acharnees au nom de la religion, a vouloir remettre en cause les acquis ,les droits et les avancees de la femme,accumules au prix de plusieurs decennies de luttes et de sacrifices..

    • je suis d’accord avec vous mais je la connais bien c étais ma voisine elle ment elle a abandonner c enfant quand elle est partie elle a dit a mon epouse de les recuperes a l ecole et a la creche .
      je peut vous en dire d avantage….

  3. Ah si toutes les femmes forcees de porter le voile,car la plupart le sont helas,pouvaient faire le meme raisonnement que la brave Henda et adopter la meme demarche personnelle,elles ne pourraient que gagner en conscience et en maturite en assumant parfaitement mieux leur choix et leur volonte et leur liberte..une denree cherement acquise mais constamment menacee au sein d une societe arabo-islamique emprisonnee des siecles durant dans les vieux carcans d une culture decadente et en butte aux mouvements obscurantistes et a la montee des forces reactionnaires et misogynes acharnees au nom de la religion a remettre en cause les precieux acquis droits et avancees de la Femme ,accumules au prix de plusieurs decennies de luttes et de sacrifices..

  4. excusé moi mais cette personne est une menteuse je la connais tres bien elle a abandonnee ces enfant et anvant de partir elle a quand meme pris 15000 euro a son mari et apres elle a disparue c etait leur econnomie .
    je vous raconte pas tous il y a tellement a dire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Rachid Ben Othman on WordPress.com