Rachid Ben Othman

Accueil » Politique » Bajbouj : le folklore des Chafouins et les imbéciles heureux

Bajbouj : le folklore des Chafouins et les imbéciles heureux

Archives

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

IMG_20160814_124102

Par Houda Ben Amor 

La politique n’est pas la camaraderie, la popularité n est pas boire dans les tasses de café de citoyens rencontrés au hasard sur son chemin, cette camaraderie insultante ou familiarité affectée ne s’apparente même pas au populisme, c’est de l indécence pur jus ! cet élixir amer, le peuple le connait trop bien pour y avoir goûté trop souvent .
l’économie n’est pas distribuer de petites tapes sur les joues des demandeurs d’emploi dans un mouvement de prestidigitateur en fin de carrière.

Valoriser la femme le jour de sa fête et bonifier ses droits n’est pas rendre visite à une figure politique pour la rassurer sur sa propre santé et si ! nous , nous n’allons pas bien , c est notre problème, Bajbouj quand à lui, il va bien, évidemment bien! la preuve tout le monde en parle, Maya aussi devait en avoir eu écho, le voilà l’enfant prodige de la République, il commence par s’adonner à son bain de foule bougrement habituel, une fois bien frotté et astiké il se presse ensuite de boire du café corsé en un quart de tour sur la table du voisin, esprit alerte et capital sympathie boosté, il ne reste que la dernière étape se péter les bretelles en nous mettant plein la gueule et prouver sa bonne mémoire, facile qu’on on a la volonté politique ! il se mettrait alors, non sans enthousiasme bien rodé , à réciter son théorème de math favori, en psalmodiant des termes inconnus et dont lui seul a le secret et commencerait illico sa litanie par: au nom de dieu le grand le miséricordieux, deux  lignes parallèles ne se rencontrent jamais, Ôh non de dieu le grand le miséricordieux deux lignes parallèles ne se rencontrent jamais, deux lignes parallèles ne se rencontrent jamais.. deux lignes parallèles se sont rencontrées…  deux lignes parallèles s étaient rencontrées, deux lignes parallèles se rencontreront..Ôh qu’il est bon même en grammaire des classiques et, ou, sur, sous ,sans …des modernes..murmura t -elle, hésitante, et à moitié endormie!

IMG_20160814_124757

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow Rachid Ben Othman on WordPress.com